La journée mondiale de l’hygiène menstruelle se déroule aujourd’hui : le 28 mai. La date de cette journée est prévenue en adéquation avec son thème : le cycle menstruel. En effet, un cycle dure en moyenne 28 jours, et le nombre de jours moyen de la durée des règles est d’environ 5 jours. C’est pour ces raisons qu’a été choisit le 28 mai (mai étant le cinquième mois de l’année) afin de briser les tabous autour des règles et de faire en sorte que chaque femme ait accès à des protections hygiéniques.

La peur et la gêne d’en parler, provoque souvent chez cette dernière, et plus particulièrement à l’adolescence, un manque d’information important lié à une première expérience négative, une méconnaissance des symptômes lors des premières règles, une honte vis-à-vis de son corps…

De plus, certaines femmes vivant dans des situations précaires n’ont pas accès, ou ne peuvent se procurer en quantité suffisante, les protections hygiéniques adéquates et se retrouvent à utiliser des alternatives dangereuses pour leur santé (mais nécessaire pour leur confort). En effet, une étude de l’ANSES publiée en juillet 2018 affirme que certaines protections contiennent des composants nocifs pour la santé intime  (pesticides, dioxines, chlore).

C’est pour mettre en exergue les inégalités qui persistent sur ce terrain que Blooming, marque française, lance aujourd’hui sa campagne #aReglesEgales, qui vise à travers les réseaux sociaux, à sensibiliser le plus grand nombre sur le sujet. 

Lancée en 2019, la marque de culotte menstruelle française, propose une alternative aux différents types de protections hygiéniques les plus couramment utilisées par les femmes, qui restes nocives pour la santé et pour la planète.

Pour soutenir cette journée importante Blooming lance #aReglesEgales visant à sensibiliser, le plus grand nombre sur les réseaux sociaux. La marque s’engage aussi à reverser 1€ par culotte menstruelle vendue ce jour à l’association Règles Élémentaires, qui lutte chaque jour contre la précarité menstruelle.